Médecin, enseignant, agriculteur… apportez votre talent !

Le monde a besoin de vos compétences. Mettez votre talent au service des plus pauvres et des projets de développement initiés par l’Eglise locale.

Je propose mon talent !

Vous êtes médecin ou professionnel de la santé

Image

Pour que les plus pauvres aux quatre coins du monde aient accès, eux aussi, à des soins de qualité, Fidesco a besoin de vous !

Chaque année, nous recevons de nombreuses demandes de nos partenaires : consultations primaires en dispensaire, nutrition, prévention, accompagnement des patients atteints du VIH, chirurgie orthopédique, gynécologie, ophtalmologie… Les besoins sont immenses !

Médecin, sage-femme, infirmière…

Candidatez !
Image
Image module

Vous êtes agriculteur ou ingénieur agronome…

Image module

En Afrique, en Asie, en Amérique Latine, des projets agricoles novateurs voient le jour : fermes-écoles, permaculture, reforestation, sensibilisation à l’environnement.

Pour permettre à ces projets de se développer et de se pérenniser, pour transmettre votre savoir-faire, Fidesco a besoin de vous !

Agriculteur, ingénieur agronome…

Candidatez !

Vous êtes professeur des écoles ou enseignant

Image module

Aux quatre coins de la planète, Fidesco envoie des volontaires au service de nombreux projets éducatifs, de l’école maternelle à l’enseignement supérieur.

Transmettre un savoir, promouvoir une éducation orientée vers le développement intégral de la personne, former les enseignants à des méthodes pédagogiques plus participatives, sensibiliser les parents d’élèves : pour relever ces défis, Fidesco a besoin de vous !

Professeur, enseignant, universitaire…

Candidatez !
Image module
Ils sont sur le terrain !

Tout juste diplômée de médecine,  Marie, 29 ans, souhaite mettre ses compétences au service des plus démunis. Elle prend contact avec Fidesco.

Un an plus tard, elle est envoyée dans l’un des pays les plus pauvres du monde : la Guinée Conakry. Pendant deux ans, elle exerce en trois langues locales son métier au dispensaire Saint Gabriel de Matoto, qui offre aux plus pauvres un accueil et des soins de qualité. Une expérience humaine et professionnelle fondatrice.

“Ici, nous traitons différentes pathologies : beaucoup de paludisme, de malnutris modérés et sévères, beaucoup de pathologies respiratoires et de pathologies dermatologiques liées au manque d’hygiène. Les Guinéens n’ont pas d’argent, mais ils ont un sens de la vie incroyable : j’apprends beaucoup de leur joie de vivre !”

Jeunes mariés, Jean-Marc et son épouse ont le désir de partir en mission humanitaire. Quelques années plus tard, ce désir devient réalité : toute la famille part pour Manchay, banlieue pauvre de Lima.

Jean-Marc met ses compétences d’agronome au service du projet Manchay Verde initié par Mgr Tomasi, évêque auxiliaire de Lima : un projet de reboisement, de traitement des eaux usées, et de sensibilisation des jeunes au respect de l’environnement.

“Mon travail consiste à maintenir l’ensemble du système d’irrigation en bon état de fonctionnement et à proposer des améliorations. Une classe de lycéens volontaires est venue nous aider sur une nouvelle zone de plantation, qui leur est réservée. L’objectif est que chaque lycéen vienne y planter son arbre au cours de l’année.”

Vivre une expérience à l’étranger, se mettre davantage au service des autres : un projet longuement mûri par Bruno et Céline, jusqu’au jour où ils décident de franchir le pas, et de participer à une Rencontre Fidesco.

Au terme d’une préparation sérieuse, ils sont aujoud’hui à Betafo, à Madagascar, avec leurs deux enfants ! Leur mission : enseigner le français et l’informatique, et contribuer à la formation des professeurs dans les établissements des salésiens de Don Bosco.

“Dans une culture de la parole “descendante », c’est un défi d’envisager la mise en place d’ateliers participatifs. En rajoutant la difficulté de 50 élèves par classe !! Mais nous avons senti la motivation des professeurs. Bruno a aussi pu entamer avec une enseignante un véritable travail coopératif. Ils réfléchissent à des apprentissages différenciés prenant en compte les difficultés des élèves. Les professeurs font tous le même constat d’une inégalité de niveau entre les élèves de brousse et les autres”

Médecins, éducateurs, agriculteurs…
à l’autre bout du monde, on a besoin de vous !
Je propose mon talent !